Vincent Béja Gestalt-thérapie
Sentir qu’un Autre m’accueille et retrouver la douceur du vivant...

Categories

Accueil > Qui suis-je ? > Sur quoi j’écris... > L’attente secrète

1er mars 2021
Vincent Béja

L’attente secrète

Une boussole relationnelle dans une perspective de champ

Cet article est paru dans Les Cahiers de Gestalt-thérapie 2020/1(n°43), 82-89

référence
Béja, V. & Belasco, F. (2020). L’attente secrète : Une boussole relationnelle dans une perspective de champ. Cahiers de Gestalt-thérapie, 1(1), 82-99. https://doi.org/10.3917/cges.043.0082

Prolongeant nos réflexions sur la Gestalt-thérapie et articulant notre perspective clinique sur la psychothérapie relationnelle, Florence Belasco et moi avons écrit cet article pour éclairer les jeunes thérapeutes.
Les idées qui y sont développées sont à la base des formations que nous dispensons à l’IDeT, l’institut de développement du thérapeute

Source secrète en bordure du désert

Nous montrons dans cet article que l’activité principale du thérapeute consiste en un travail d’ajustement autour de sa propre résonance au mouvement de contact qui organise la rencontre thérapeutique elle-même. Le thérapeute se « dispose » pour mieux « entendre ».
Et c’est ce changement chez le thérapeute qui prépare le changement du patient.
Une vignette clinique vient en illustrer les différents moments. En désignant l’intentionnalité à l’œuvre dans la rencontre comme « attente secrète » nous introduisons une notion neuve, offrant ainsi aux praticiens une boussole sensible qui leur permet de s’orienter et de tenir dans leur effort pour s’ajuster au patient et maintenir leur visée de le rejoindre.

=>Cet article est téléchargeable sur Cairn

=> pour en savoir plus...