Vincent Béja Gestalt-thérapie
Sentir qu’un Autre m’accueille et retrouver la douceur du vivant...

Categories

Accueil > Qui suis-je ? > Recherche > Quelle recherche pour la Gestalt-thérapie ?

1er mars 2021
Vincent Béja

Quelle recherche pour la Gestalt-thérapie ?

Deux risques et une troisième voie

Cet article a été publié pour la première fois dans le British Gestalt Journal Vol 29, n°1 - J’ai écrit cet article alors que je présidais la commission recherche de l’EAGT (European Association for Gestalt therapy) dans un contexte controversé sur la recherche et à la demande de l’éditeur.
Ma reconnaissance va à Florence Belasco pour son soutien, et avec qui j’entretiens depuis près de dix ans une longue et mutuelle complicité sur ce thème de la recherche clinique.

Dans cet article, j’explique l’avenir possible de la Gestalt thérapie compte tenu de l’évolution du contexte réglementaire et de l’apparition du modèle contextuel résultant de l’évolution de la recherche en psychothérapie. Cet avenir oscille entre la marginalisation, voire la disparition pure et simple, et la dissolution dans un vaste courant intégratif, basé sur les résultats.

Je soutiens que tant les valeurs qui inspirent la posture thérapeutique de la Gestalt que le mode d’intervention basé sur la résonance affective du thérapeute méritent d’être défendus et même diffusés plus largement qu’aujourd’hui.
Je dessine ensuite les contours d’une recherche sur la Gestalt qui permet de la reconnaître comme offrant des traitements basés sur des preuves. Cette ouverture à la recherche lui permettra de continuer à se développer comme une modalité originale et innovante.

=>Pour en savoir plus...