Vincent Béja
Gestalt psychothérapeute — « Retrouver la douceur du vivant... »

Categories

Accueil > Faire une thérapie > Stages > TaiChiChuan - un art taoïste

18 décembre 2015
Vincent Béja

TaiChiChuan - un art taoïste

Le TaiChi que nous proposons en complément ou en introduction à un travail en Gestalt-thérapie est une discipline qui va permettre d’introduire les éléments suivants :
- souffle et douceur du mouvement
- co-présence d’un partenaire, de son corps et de ses intentions
- équilibre et enracinement

Le TuiShou

Nous intéressera en particulier l’exercice dit des « mains collantes » (ou TuiShou en chinois) qui fait partie intégrante de l’art martial du TaiChi et qui consiste à entrer en contact avec un partenaire dans un mouvement de poussée alternatif.
Il s’agit pour chacun des partenaires d’accueillir la poussée adverse sans se rigidifier, sans opposer de force mais en gardant intact son axe corporel et son équilibre : « vider » les zones qui sont poussées et, d’un même mouvement doux et coordonné, répondre à l’aide de l’ensemble du corps.
Cet exercice vient nous solliciter dans nos réponses habituelles à ce que nous percevons spontanément comme un danger ou une agression.

JPEG - 3.2 Mo
Mr SU et Vincent BEJA
A l’occasion du stage de Paris avec Mr SU en 2014

La réponse que le TaiChi propose de développer dans ce genre de situation est la suivante : « sentir, suivre et répondre attentivement ce qui se passe ».
Ce qui implique un usage particulier du mental dont l’attention doit être entièrement dirigée sur le cours de l’action présente et des possibilités qu’elle recèle. En ce sens il n’y a pas de place pour la crainte. L’anticipation de la poussée ne peut se développer sous forme d’appréhension car elle est perçue simultanément comme une question et une opportunité, question à laquelle il faut répondre et opportunité qu’il faut utiliser.
La perception de la poussée active alors les capacités d’écoute et de réponse à la situation plutôt que l’activité d’anticipation fantasmatique de la défaite.

Outre l’aspect ludique de l’exercice c’est à un véritable entraînement de l’attention au sein d’une rencontre humaine que nous sommes conviés... En ce sens le TaiChi vient compléter utilement le travail de Gestalt-thérapie.

Accéder aux ateliers et stages proposés par Vincent Béja à Toulouse, Castres et Paris.